nouvelles

Browse our latest catalogue
Browse our latest catalogue
New distributed publishers
Cinq Continents, Ludion, ACC, Hannibal, Gestalten, Carpet Bombing Culture, Verlag Walther Koenig ...  Lire la suite
INSCRIPTION NEWSLETTER
Les nouvelles dans votre boîte mail

Nouveauté
Bientôt
Nouveautés en Papeterie
Nouveautés Livres d'enfants
Bestseller
Expo
Expo
Last copies
Promo
Réimpression
Coups de coeur
Pas annoncé
9789461616173 9789461616173_01 9789461616173_02 9789461616173_03
Pages intérieures
9789461616173_01

Absolutely Bizarre!

Les drôles d'histoires de l'école de Bristol

ISBN: 9789461616173 (PB+ - F)

A l'occasion de sa saison consacre´e a` l'art britannique, le muse´e des Beaux- Arts souhaite mettre en lumie`re cet aspect particulier de la peinture anglaise en pre´sentant, du 28 mai au 20 septembre 2020 a` la Galerie des Beaux-Arts, une exposition intitule´e « Absolutely Bizarre. Les dro^les d'histoires de l'Ecole de Bristol» en collaboration avec le Bristol Museum and Art Gallery. Le musée des Beaux-Arts de Bordeaux se distingue parmi les musées de région par la qualité de son fonds d'art britannique (peintures, dessins, estampes et sculptures). Ce corpus de diverses provenances (Musée Nationaux Récupération, legs ou achats), essentiellement composé de portraits et de tableaux d'Histoire, compte des oeuvres de Sir Joshua Reynolds ou de Sir Thomas Lawrence, ainsi que d'artistes plus rares en France comme Benjamin West et Johan Zoffany. Le public n'a que rarement l'occasion d'admirer ces trésors dans leur ensemble. L'événement Une belle saison britannique organisé au musée des Beaux-Arts et à la galerie des beaux-arts de Bordeaux propose de remédier à cela au travers de deux expositions qui rythmeront simultanément le printemps et l'été 2020. Les collections d'art britannique du musée des Beaux-Arts de Bordeaux, l'un des rares musées de région riche de ce patrimoine, forment un corpus cohérent d'une trentaine de tableaux, dessins, estampes et sculptures. L'occasion de les découvrir au sein d'une exposition inédite, aux côtés d'oeuvres prêtées exceptionnellement par le musée du Louvre, partenaire de notre belle saison britannique, constitue un événement majeur du printemps - été 2020. Une part importante de cette exposition est consacrée à l'art du portrait, domaine dans lequel excellaient les peintres britanniques depuis le XVIe siècle. Les maîtres du genre sont tous représentés, à commencer par Sir Anton van Dyck qui contribua au renouvellement des codes de l'art du portrait comme en atteste le modello de son Double portrait de Charles-Louis de Simmeren et du prince Rupert de Palatinat, neveux du roi (musée des Beaux-Arts, Bordeaux). Suivent ensuite Sir Joshua Reynolds, représenté par son célèbre Master Hare (musée du Louvre) et par plusieurs portraits saisissants (dont Richard Robinson, évêque d'Armargh, musée des Beaux-Arts, Bordeaux), mais aussi Allan Ramsay et Gilbert Stuart, auteurs de merveilleux portraits féminins. Ce tour d'horizon du portrait britannique culmine avec celui de John Hunter, par Sir Thomas Lawrence (musée des Beaux-Arts, Bordeaux). Dans le domaine de la peinture d'Histoire, l'exposition réserve une belle place à des artistes peu représentés en France : James Ward, avec un superbe Baptême du Christ (musée du Louvre), Benjamin West et Johan Zoffany, représentés par de grands tableaux à thématiques mythologiques. Notons également la représentation du genre typiquement anglo-saxon de la « conversation piece » (portrait narratif de groupe) ainsi que celle du paysage, incarné par des oeuvres atypiques conçues en réaction au courant du Sublime (John Martin, Macbeth et les trois sorcières, musée des Beaux-Arts). C'est donc un voyage captivant au gré d'oeuvres novatrices et audacieuses qu'offre le musée des Beaux-Arts, avec la complicité du musée du Louvre, en guise de première partie de la Belle Saison britannique.



Éditions disponibles:
Vous aimerez peut-être aussi:

Share
Nom
Email

Produit ajouté à votre panier

Ajouté à ma liste d'envies

Les changements ont été enregistrés